CINEMA : Mouton

Nous découvrons Mouton, adolescent de 15 ans légèrement déficient mental, alors qu’il s’émancipe de sa mère, violente. Sa vie va pouvoir décoller : apprenti cuisinier talentueux, il se crée un groupe d’amis dans une petite ville du Nord de la France. On pourrait, par instant, se croire dans un documentaire : acteurs non professionnels, captation des gestes répétitifs du travail. Mais quelque chose, dans la manière de faire durer les scènes, leur cadrage fixe, les fondus au noir qui ferment chaque plan, nous entraîne ailleurs. Jusqu’à ce que le drame advienne, porté par une voix off féminine, et offre à ce Mouton sacrifié une toute autre dimension, proche du mythe. Si le film décrit avectendresse le quotidien de cette France du Nord pauvre et sans horizon, il s’éloigne pourtant d’une veine naturaliste pour imposer la force de ses visions. Premier long métrage doublement primé lors du Festival de Locarno, Mouton est une découverte sidérante. Un film qui, dans sa simplicité, sa modestie même, impose un ton, un rythme et un regard que nous ne sommes pas près d’oublier. Pour un premier pas, c’est un pas de géant.

Laurence Reymond

 

MOUTON, un film de Gilles Deroo et Marianne Pistone

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s