CINEMA : Gare du Nord

Dans la Gare du Nord, à Paris, des milliers de vies se croisent tous les jours, dans le plus grand désordre. Ismaël, qui tente de poursuivre sa thèse sur la Gare du Nord tout en effectuant des sondages, y rencontre Mathilde, belle femme d’une cinquantaine d’années. Elle le repousse d’abord, mais le courant passe, la discussion s’installe. La gare, ce lieu de l’entre-deux, renforce d’autant plus l’éphémère des rencontres, et propulse cette simple rencontre de quai de gare en une romance qui a l’intensité et la beauté de l’impossible. En prenant le temps de connaître Ismaël, Mathilde découvre aussi un autre aspect de ce lieu qu’on imagine sans âme, alors qu’il en déborde : les gens qui y travaillent, des commerçants aux policiers, les bandes qui traînent là tous les jours, les passants réguliers… À travers ce geste simple et radical — la pause — et par la discussion, Claire Simon nous offre un portrait subtil et vibrant de notre époque, de notre société basée sur la mobilité extrême, la vitesse, le flux tendu. Point de leçon à en tirer, juste ce simple geste cinématographique, et avant tout humain, réaffirmant toute sa puissance : savoir regarder.

Laurence Reymond

La bande annonce :

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s