SOUVENIR : Jennifer Jones – RIP

je vais devoir ajouter une catégorie RIP à ce blog…

J’apprends tout juste que le 17 décembre, c’est la sublime Jennifer Jones qui s’est éteinte, à 90 ans.

Elle était d’une beauté irradiante, une sorte d’Ava Gardner en plus joyeuse, plus naïve.  Elle fût la Renarde de Powell et Pressburger en 1950, Madame Bovary pour Vincent Minelli en 49, Jennie dans Le Portrait de Jennie de William Dieterle en 48. On l’a vu dans des chef d’oeuvres tels que Duel au Soleil (Vidor, 1946), La Folle ingénue (Lubitsch, 1946), Plus fort que le diable (John Huston, 1954), la Colline de l’Adieu et Tendre est la nuit (1955 et 62, Henry King).

Remember

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s